Photo : Jacques Martin
Menu
Un brin d'histoire : Histoire des chaumes
Autres liens
 
Un brin d'histoire : Histoire des chaumes

Sous l’Ancien Régime, l’élevage constitue une activité majeure de l’économie locale, conditionnant pendant des siècles l’existence des communautés, en tant que complément de ressources indispensable à leur survie. Les cheptels ne cessent donc d’augmenter jusqu’à la moitié du XIXème siècle.

Au XVIIIème siècle, les chaumes et plains de la forêt de Saint-Antoine sont loués pour l’estive par l’abbaye de Lure. Le pâturage constitue un mode de vie particulier, puisque le marcaire séjourne de mai à septembre sur les pâtures. Le massif compte alors huit sites de pâturage, chacun doté d’une marcairerie ou d’une cabane de berger.

Au moment de la Révolution française, les chaumes sont dissociées de l’espace forestier et tombent dans le domaine privé. Dans le courant du XIXème siècle, elles retournent peu à peu, par échanges voire par rachats, à l’Administration forestière. La plupart d’entre elles sont alors reboisées.

Outre leur origine secondaire démontrée par l’étude des sols, les chaumes de la Réserve ont toutes une histoire, plus ou moins longue, d’exploitation par l’homme.


Chaume
Marcairerie de la chaume du Beurey.



Réserve Naturelle des Ballons Comtois      Tel : 03 84 30 09 78   /   03 84 20 49 84      Fax : 03 84 62 96 19      Contact      BY NOVATERRA